Les victoires glorieuses de Ford au Mans : retour sur quatre années inoubliables

L’histoire des 24 heures du Mans, la course d’endurance automobile la plus réputée et difficile au monde, est jalonnée de moments épiques et de performances incroyables. Parmi ces exploits, un constructeur américain s’est particulièrement illustré durant les années 1960 : Ford. À travers cet article, nous reviendrons sur les 4 victoires consécutives de Ford au Mans entre 1966 et 1969, une période intense où le géant automobile a fait preuve d’un engagement et d’une détermination sans pareils pour marquer l’histoire du sport automobile.

Contexte historique : la rivalité Ford-Ferrari en toile de fond

Avant d’en venir aux célèbres courses qui ont vu Ford triompher à quatre reprises au Mans, il convient de revenir sur le contexte dans lequel le constructeur américain a décidé de se lancer dans cette compétition européenne à la fin des années 1950. À l’époque, Ford souhaitait s’imposer face à son principal concurrent, Ferrari, qui dominait alors le marché mondial de la voiture de sport haut de gamme ainsi que les compétitions automobiles internationales, notamment via ses succès au Mans depuis plusieurs années. Cette rivalité entre Ford et Ferrari, à la fois commerciale et sportive, allait être à l’origine d’une série de duels passionnants ayant pour cadre le circuit de la Sarthe en France.

Le projet Ford GT40 : une voiture de course pensée pour gagner

Au début des années 1960, Ford se lançait donc le défi audacieux de construire la voiture qui serait en mesure de battre Ferrari sur les terres où il régnait en maître. C’est ainsi qu’est née la Ford GT40 MK, résultat d’une collaboration entre l’ingénieur britannique Eric Broadley et Ford Advanced Vehicles, filiale du géant américain dédiée aux voitures de compétition. Le nom « GT40 » vient de sa hauteur de seulement 40 pouces (environ 102 cm), rendant la voiture extrêmement basse et profilée, permettant ainsi une pénétration optimale de l’air et une vitesse maximale.

Image historique :

1966 : la première victoire de Ford au Mans, un moment historique

Dans ce contexte de concurrence acharnée avec Ferrari, c’est finalement en 1966 que Ford allait réaliser son premier grand exploit au Mans grâce à la GT40 MK II. Cette année-là, lors de la fameuse édition des 24 heures ayant lieu en juin, trois GT40, pilotées respectivement par les équipages Ken Miles/Denny Hulme, Bruce McLaren/Chris Amon et Ronnie Bucknum/Dick Hutcherson, allaient littéralement écraser la concurrence et offrir à Ford une victoire historique. La performance de ces trois voitures était telle que leur arrivée sur la ligne d’arrivée, en formation serrée, demeure encore aujourd’hui l’une des images les plus marquantes de cette période dorée du sport automobile.

Lire  Comment acheter voiture Wheeler dealer France ? le guide pour dénicher la perle rare

1967 : une nouvelle victoire pour la GT40 MK II et un doublé historique

Après avoir goûté au succès en 1966, Ford avait désormais la certitude d’avoir trouvé en la GT40 une arme redoutable pour triompher au Mans et ainsi ravir le titre tant convoité à Ferrari. Fort de cette première victoire, le géant américain allait récidiver en 1967 en offrant aux pilotes Dan Gurney et A.J. Foyt une voiture encore plus performante, capable de tenir tête aux bolides italiens qui jusque-là dominaient largement la course.

Cependant, la victoire de Dan Gurney et A.J. Foyt avec une Ford GT40 MK IV

1968 : l’épreuve reine du sport automobile toujours dominée par Ford

Toujours déterminés à repousser les limites de son modèle GT40 grâce au soutien indéfectible de son PDG, Henry Ford II, Ford se lançait alors dans la construction de nouvelles voitures encore plus performantes et abouties pour enrayer définitivement les succès de Ferrari au Mans. La preuve en est le triomphe sans appel lors des 24h du Mans 1968, une course qui a vu la GT40 MK I coiffée de son légendaire numéro 9, pilotée par Pedro Rodriguez et Lucien Bianchi, franchir victorieusement la ligne d’arrivée avec un tour d’avance sur sa poursuivante la plus proche.

1969 : une quatrième et dernière victoire consécutive pour Ford au Mans

Enfin, Ford allait conclure cette série de succès en beauté en remportant une dernière fois les 24 heures du Mans en 1969 avec la même détermination qui avait accompagné ses trois premières victoires. Cette année-là, Jackie Oliver et Jacky Ickx allaient une nouvelle fois donner à Ford la première place sur le podium grâce à leur incroyable performance, permettant ainsi au géant américain de figurer désormais parmi les grands noms du sport automobile européen.

Ainsi, entre 1966 et 1969, Ford réalisa l’un des exploits les plus marquants dans l’histoire des 24 heures du Mans, imposant son expertise et sa passion face à la concurrence de Ferrari et s’inscrivant comme l’une des références absolues en matière de sport automobile d’endurance.

Honorable mention : 0 à 100 Ford Mustang Mach 1

Attention toutefois de ne pas confondre la vitesse maximale d’une automobile et son accélération. La Mustang Mach 1, développée par Ford dans les années 1960 également, est un exemple frappant de cette distinction : sa grande puissance mais son poids lourd font qu’elle met plus de temps que prévu pour atteindre le fameux 0 à 100 km/h.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *