Zoom sur le Mystère des concessionnaires SAAB abandonnés

La marque automobile suédoise SAAB a tiré sa révérence en 2012, après de nombreuses années d’innovation et de performance. Cette fin tragique a également entraîné la fermeture et l’abandon de plusieurs concessionnaires à travers le monde.

Un peu d’histoire sur la marque SAAB

SAAB, qui signifie Svenska Aeroplan AB, a vu le jour en 1937 comme constructeur d’avions. La production automobile débute seulement en 1947 avec le lancement de son premier modèle, la SAAB 92. Les voitures SAAB ont depuis été reconnues pour leur qualité, leur sécurité, leur confort et leurs performances innovantes.

Malheureusement, SAAB n’a pas pu survivre face aux multiples crises économiques et aux changements de propriétaires successifs. General Motors (GM), puis l’entreprise néerlandaise Spyker N.V., tentent sans succès de sauver la marque. C’est finalement le groupe NEVS qui rachète les actifs après la faillite, mais la marque SAAB disparaît définitivement en 2014 lorsqu’elle perd l’autorisation d’utiliser son nom emblématique.

Les concessionnaires abandonnés : silence mécanique sur un passé glorieux

La fermeture et l’abandon soudain de nombreux concessionnaires sont symptomatiques du déclin de la marque. Autrefois symboles de progrès technologique, ces lieux sont désormais devenus le témoignage d’une histoire tragique où l’intérêt des passionnés et des urbexeurs (explorateurs urbains) se croise.

Richesse du patrimoine automobile

Dans certains concessionnaires abandonnés, on peut encore trouver des modèles iconiques tels que la SAAB 900 Turbo ou la SAAB 9-5 Aero, véritables trésors cachés pour les amateurs de belles mécaniques. Leur état varie, mais avec un peu de chance et de persévérance, il est possible d’en dénicher en parfait état de conservation, comme s’ils sortaient tout juste de la chaîne de production. De quoi ravir les collectionneurs et les simples curieux !

Lire  Le Merguez Tuning Show : Un événement spectaculaire à Magny-Cours

Ambiance mystérieuse et voyage dans le temps

Les concessionnaires SAAB abandonnés ont cette aura particulière qui attire ceux en quête de frisson et de nostalgie. Les bâtiments désertés, dont certains conservent parmi leurs vestiges des affiches publicitaires d’époque ou des objets de merchandising aux couleurs de la marque, permettent de voyager dans le temps et d’imaginer leur ambiance effervescente lors des jours heureux de la marque suédoise.

Vue panoramique d'une concession Saab déserte, les voitures autrefois brillantes recouvertes de poussière et de toiles d'araignées, oubliées sous un toit délabré avec des logos Saab décolorés, le tout baigné dans une lumière crépusculaire étrange.(2)

Un héritage qui perdure malgré l’abandon

Si la plupart des concessionnaires SAAB ont fermé leurs portes suite à la faillite de la marque, quelques passionnés ont repris le flambeau en ouvrant des garages spécialisés dans la restauration et l’entretien de ces véhicules. Ces établissements sont une bouffée d’oxygène pour les propriétaires de SAAB qui peuvent ainsi continuer à entretenir et faire vivre leur voiture favorite.

Les clubs et communautés de propriétaires de voitures SAAB contribuent également à préserver cet héritage culturel et automobile. À travers leurs réseaux sociaux, forums et événements dédiés, ils célèbrent l’histoire de la marque et partagent des conseils techniques ou simplement un amour commun pour les modèles emblématiques tels que :

  • La SAAB 93 – le deuxième modèle produit, sorti en 1956
  • La SAAB Sonett – une rareté sportive produite en petite série entre 1955 et 1974
  • La SAAB 99 – lancée en 1968, un modèle qui initie le design « hatchback » caractéristique
  • La SAAB 9000 Aero – puissante berline sortie en 1992, elle pouvait atteindre de 0 à 100 km/h en seulement 6,5 secondes (SAAB 9000 Aero 0 à 100)

Un phénomène mondial fascinant

Plus qu’un simple abandon, les concessionnaires SAAB désertés représentent le témoin d’une époque révolue et une marque mythique qui aura laissé sa trace dans l’histoire. Des États-Unis à la Suède, en passant par la Belgique ou la France, ces lieux suscitent l’intérêt et la curiosité des explorateurs urbains, des photographes et vidéastes, mais également des nostalgiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *