Sandrine Rousseau s’en prend à Porsche et Total tout en soutenant la légalisation du cannabis

La députée Sandrine Rousseau est particulièrement mécontente des entreprises Porsche et Total ainsi que de leur dirigeants, qu’elle accuse d’écocide. Dans une interview récente sur BFM TV, elle a parlé de ses projets pour interdire les moteurs thermiques et taxer fortement les voitures de luxe, notamment les Porsches. Elle souhaite également lutter pour la légalisation du cannabis et renforcer les contrôles routiers.

Sandrine Rousseau : L’accusation d’écocide contre Total et Porsche

La députée Sandrine Rousseau explique qu’elle fera tout pour faire condamner le PDG de Total et Porsche pour le crime d’écocide si elle parvient à accéder aux plus hautes responsabilités politiques. Cette accusation fait suite à sa volonté d’interdire les moteurs thermiques et d’imposer une taxation importante sur les véhicules de luxe afin de dissuader leurs utilisations. Une mesure qui vise avant tout à réduire les émissions polluantes et à favoriser les motorisations propres pour préserver notre environnement.

Total dans le viseur

  • Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies, est la cible principale des attaques de Sandrine Rousseau.
  • Elle considère que son entreprise contribue grandement à la pollution et au réchauffement climatique.
  • En cas d’accès à de plus grandes responsabilités politiques, elle souhaite le poursuivre pour écocide.

Porsche, symbole des voitures de luxe polluantes pour Sandrine Rousseau

Une Porsche GT3 RS orange lave, positionnée au sommet d'un col de montagne ensoleillé, son profil élégant projetant une ombre nette sur l'asphalte, sur fond de ciel bleu azur.
  • La députée s’en prend également à Porsche, marque emblématique des voitures de luxe à moteur thermique.
  • Sandrine Rousseau estime que ces véhicules sont incompatibles avec les enjeux environnementaux actuels.
  • Taxer les voitures de luxe pourrait encourager les consommateurs à se tourner vers des modèles plus écologiques.
Lire  Passionnés de Datsun en France : Comment se retrouver ?

Autres souhaits de l’écologiste : Le renforcement des contrôles routiers et légalisation du cannabis

Outre ces mesures environnementales, Sandrine Rousseau souhaite également renforcer les contrôles routiers. Elle réagit notamment suite à une tragédie où un conducteur âgé de 81 ans a tué deux piétons dans un intervalle de trois mois sans être empêché de conduire à nouveau.

Cependant, la députée soutient également la légalisation du cannabis, estimant qu’elle n’est pas incompatible avec la sécurité routière. Elle précise vouloir renforcer les contrôles routiers sur cette question ainsi que sur la consommation d’alcool au volant.

Comment concilier légalisation du cannabis et sécurité routière ?

  1. Les tests salivaires réalisés par les forces de l’ordre lors des contrôles peuvent détecter des traces de cannabis jusqu’à huit jours après consommation.
  2. La légalisation du cannabis impliquerait nécessairement de repenser la procédure de ces contrôles pour mieux les adapter à cette nouvelle réalité.
  3. Une régulation adaptée permettrait de protéger l’ensemble des usagers de la route tout en respectant le droit des consommateurs responsables.

Les opinions exprimées par Sandrine Rousseau sont souvent controversées, mais elles font état des nombreuses préoccupations qui entourent aujourd’hui les questions environnementales et de sécurité routière. Arrivera-t-elle à convaincre ses pairs de suivre son combat contre les émissions des moteurs thermiques et la légalisation du cannabis ? Le débat est loin d’être terminé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *